Le projet >

Réseaux sociaux >

Contact >

L’Atlas des Abeilles Sauvages de la Région de Bruxelles-Capitale, financé par Bruxelles Environnement et mis en œuvre par l’équipe du Prof. Nicolas Vereecken au Laboratoire d'Agroécologie de l'Université Libre de Bruxelles, a pour objectif de mieux cerner la diversité, la répartition, l'abondance et les besoins de plus de 150 espèces d’abeilles sauvages présentes à Bruxelles et de produire un document accessible au grand public résumant l'état de la connaissance actuelle.

WildBnB est l’acronyme de 'Wild Bees and Brussels' et rappelle l'expression du Bed and Breakfast (BnB), car nos abeilles sauvages ont besoin d’un lieu de nidification et de plantes nourricières pour survivre et s'épanouir en ville. 

f_logo_RGB-Hex-Blue_512.png
Group.png
twitter-512.png
instagram-round-flat-512.png

Stéphane De Greef
Coordinateur du projet
Laboratoire d'Agroécologie

ULB, Campus de La Plaine

T : +32 (0)2.650.6081

E : stephane.de.greef at ulb.ac.be

© 2019 WildBnB - ULB Agroécologie

All images by Nicolas Vereecken except mention

Vous pouvez nous aider à recenser les abeilles de Bruxelles !

Nous aurons besoin de VOUS pour faire le suivi des abeilles et soumettre vos observations et spécimens en 2019-2020, contribuant à la connaissance scientifique des abeilles sauvages et nous aidant à redécouvrir des espèces considérées comme rares ou disparues.

Vous pouvez nous aider de deux façons : en partageant vos observations en ligne ou en capturant des spécimens.

Partagez vos observations

Si vous rencontrez des abeilles sauvages dans votre jardin ou au cours d'une balade en région bruxelloise, vous pouvez partager vos observations avec nous de plusieurs façons. Le plus important est de bien fournir les informations suivantes :

1. des photos de l'abeille sous plusieurs angles (si possible de dos, de côté, de face)

2. la date et l'endroit exact où vous l'avez observée (si possible coordonnées GPS)

3. vos observations éventuelles (était-elle en train de construire son nid, dans quel type de milieu, avec quels matériaux ? Ou de butiner, sur quelle plante ? )

Partagez ensuite vos observations via la plateforme Observations.be (ancienne version, multilingue) ou Waarnemingen.be (nouvelle version multilingue) ou via nos applications mobiles pour ObsMapp pour Android et iObs pour iOS. Vous pouvez ajouter des observations lors de vos balades et votre smartphone ajoutera automatiquement les coordonnées exactes par GPS, la date et l’heure, en plus des photographies qui permettront à nos experts d’identifier les espèces que vous rencontrerez.

Vous n'avez pas de smartphone/tablette ou vous préférez nous communiquer vos observations autrement ? Vous pouvez toujours nous contacter par e-mail.

ObsMapp.jpg
iObs.jpg
Récoltez des spécimens pour les experts

Il est souvent difficile, et parfois impossible, d'identifier une abeille uniquement sur base d'images, particulièrement si l'abeille a été photographiée de loin, avec un smartphone ou sous un seul angle. C'est pourquoi nos inventaires nécessitent souvent la capture et la conservation d'abeilles en collection pour pouvoir les identifier jusqu'à l'espèce et réaliser des études génétiques et toxicologiques. Ces captures sont essentielles pour la science et une étude récente a démontré que le prélèvement ponctuel d'abeilles sauvages par filet et piégeage en coupelles n'avait pas d'impact visible sur l'abondance, la diversité et la composition des populations d'abeilles sauvages. La plupart des abeilles ne vivent à l'état adulte que quelques semaines ou mois et beaucoup sont tuées par des prédateurs ou les activités humaines autres que la capture. Se déplacer en voiture ou en transport en commun, tondre sa pelouse ou enlever ses mauvaises herbes dans son jardin à un impact beaucoup plus grand sur les populations d'abeilles que la capture de quelques dizaines d'abeilles quelques jours par mois. Imaginez la récolte comme une prise de sang: c'est évidemment désagréable mais le prélèvement d'une fraction de votre sang permet d'établir un diagnostic fiable pour vous soigner!

 

Vous pouvez donc nous aider en récoltant des spécimens d’abeilles sauvages à l’aide d’un filet à papillon (Maunakea, Amazon), de piège à coupelles colorées ou de toute autre méthode de récolte légale (hors réserves naturelles, zones Natura 2000 et autres lieux protégés). Notez la date, l'endroit et la méthode de capture.

Gardez les spécimens accompagnés d'une étiquette avec les informations de récolte écrites au crayon, conservez les au congélateur et contactez-nous pour les transférer dans les jours ou semaines qui suivent. Chaque spécimen récolté par vos soins et transmis à nos chercheurs de l'ULB sera identifié, ajouté aux collections entomologiques de l'université, et inclus dans l’atlas à venir.

Collector: Alix Tiday

 

Captured by net on 24 June 2019

Avenue Latinis 595

1030 Schaerbeek, Belgium

on a Malva sylvestris in my garden

Informez-vous et informez-nous sur les réseaux sociaux

Si vous habitez à Bruxelles et êtes intéressés par les abeilles sauvages, les pollinisateurs, les insectes, la nature, le jardinage ou l’environnement, nous communiquerons régulièrement sur les réseaux sociaux pour découvrir les abeilles de nos régions, vous apprendre à reconnaître certaines espèces et prendre de meilleures photos. 

Rejoignez-nous sur notre Page Facebook, Twitter et Instagram pour recevoir des mises à jour sur notre Atlas des Abeilles Sauvages de Bruxelles et sur notre groupe d'échange Facebook, pour discuter avec nos experts et poser vos questions sur les abeilles !

Nous avons besoin de votre aide pour mener à bien ce projet !

f_logo_RGB-Hex-Blue_512.png
Group.png
twitter-512.png
instagram-round-flat-512.png